Index de l'article

hello,
 
Avant y'avait qu'un parcours, qu'une seule heure de départ ... et puis basta !
... maintenant y'a ceux qui partent à 8h30, ceux qui partent à 9h, ceux qui font 49km, ceux qui préfèrent 38, ceux pour qui 30 suffisent ... et puis ceux dont ne sait pas à quelle heure ils partent, ni où ils vont !
Bref, à 9 heures on était 11 au départ pour le 30 et le 38, D+ de 600m à 700m au menu (et vérifiés à l'arrivée).
1ère surprise au-dessus de la gare de FF : terrain miné par les forestiers ... pas un single dégagé en vue et opération portage pour faire du saute-troncs ... Ca s'arrange dans le Bois Cassé après le passage de l'épingle à cheveux du raidillon. Chemin commun jusqu'à surplomber Versailles puis séparation en 2 groupes : 2 courageux (Patrick L & Mickel) seulement sur le 38 et 9 sur le 30 ... bien que certains arborent des vélos haut de gamme, tout neufs, qui me semblent sous-employés !!! Enfin, tant que Madame ne connait pas le prix du morceau de carbone (voyons, euh... en paires de chaussures, ça doit faire au moins ...??? au bas mot, oh Mon dieu !!!!)
Porchefontaine, Vélizy, traversée de l'A86, un single sympa où on perd Patrick G et Miguel retardés par une chaine récalcitrante, regroupement au Petit Jouy (et le grand ?), remontée (loooooonnnnngue) sur la Boulie pour attaquer les anciens singles (réouverts) de Satory au-dessus de la Minière. Ca commence à tirer la langue sur l'arrière  ...
A l'etang du Val d'Or, toujours le même dilemme : le bas (5 voix) ou le haut (4 voix) un peu trop gras aux dires des rescapés !
Arrivée échelonnée à la douche à vélos vers midi pour les 30tenaires (si, si ça me fait plaisir)... 3/4 heure (au moins) et 2 verres (au plus) après pour les 38 : pour la peine, nettoyage direct sans passer par la case apéro !
Pas vus les 3 du 49 qui avaient profité d'un arret crevaison pour nous dire qu'ils en bavaient et n'étaient donc pas encore en vue de l'arrivée ...

Les 8h30 viennent juste d'arriver, un peu avant la nuit (heureusement que les journées rallongent...).

3 au départ à 8h30 donc : Florian, PhM et moi. ...et... (si si...) Ludo... ???? Mais, c'était juste une erreur d'horaire !

49km sur le papier, 52km au compteur, dans la boue pour une bonne partie, en permanence attentif pour éviter la glissade ou la gamelle (et encore, ça ne suffit pas toujours !), c'est long... Enfin, pour certains, plus que pour d'autres... Heureusement, comme l'a écrit Nico, que la météo était très clémente.
Un parcours qu'on aura certainement grand plaisir à refaire en juin-juillet sur le sec. Un peu de dénivelé mais surtout plein de singles qu'on ne connaissait pas ou pas bien. Dans la forêt de Meudon, il y a du choix.

A 13h15 dans la Minière, PhM cherchait encore des extensions à faire (il avait mis quoi dans son petit déjeuner ?), moi, non... Les crampes m'ont même interdit la montée au-dessus de l'étang, obligé de monter par la route :-(
Un bon vent de face entre St Cyr et Bois d'Arcy pour bien finir la sortie, c'était parfait.
Puis l'arrivée au COBA à 13h40 ; on n'a pas eu à faire la queue au lavage, c'est déjà ça !

Après, pour ma part, ce furent 2h30 de sieste sans aucune interruption...

 

Bref pour les 2/3 des loucedés c'est un tout autre programme

Direction Dampierre : l'objectif de la sortie est clair : faire de la technique et les Vaux de Cernay se prêtent bien à cet exercice !!!

 

On va chercher les dalles, les descentes qui tabassent les racines, les pierriers, enfin tout ce que l"on va rencontrer le 10 avril à la SEE

Au départ du chateau il faut monter au travers d'un single qui fait bien chauffer les cuisses et fait monter le cardio. Sn'e suivent des singles sympa mais rien de très éprouvant, on roule tranquille, on a prévu une sortie de 30km... à 8km/h de moyenne arrêts compris, c'est effectivement accessible à tous... Bon et puis voila on va enfin attaquer le fun ! Les dalles, descente somme toute classique au début mais qui devient plus délicate à franchir sur la deuxième portion avec le passage de 3 dalles... Certains diraient passe pas à gauche tu vas glisser, passes à droite, dans les racines !!! Bin non, vous verrez au Rallye des Glaces, à gauche ça passe comme une lettre à La Poste (sauf jour de grève), à droite c'est effectivement fun, ça brasse plus, mais avec des racines humides c'est aussi Holiday On Ice garantie !!! Preuve en images !

Descente des Dalles:
https://vimeo.com/156250442

Piouf, il va falloir se remettre de nos émotions, et si vous avez l'occasion de faire la Jean Racine vous allez la descendre celle-là !

On y va comme des fougasses, et Hop on tombe nez à nez avec un groupe de marcheurs, tout debout sur les freins on discute avec eux... On les laisse filer et hop on reprend. et là déjantage, pas assez gonlfé le pneu avant et sur un gros appui gauche, le pneu fuit !!!  On décide de remonter et de tout lâcher jusqu'en bas... Pneu mal monté pour moi en sortie des racines je me fais éjecter sur la gauche, pas grave je termine plus cool, la grosse descente approche !!!

Descente de la souche:
https://vimeo.com/156253106

Après être descendu nous decidons donc d'aller faire mumuse et retrouver un mur que jusqu'alors nous avons regardé, sans oser s'engager dedans, enfin pas complètement... Psychologiquement, ça passe pas, mais surtout, quand on n'a pas lu la bonne ligne au départ, forcément on ne sait pas bien où on va pouvoir s'engager sans rebondir par terre ou contre un arbre... Bref les racines, il y en a en travers, en long, glissantes, fuyantes, accrocheuses... Enfin rien de bon quoi, il faut choisir entre marches et coup de raquette. Là aussi preuves en images !

Descente des racines:
https://vimeo.com/156249086

Pour se finir car on ne reste pas sur une bonne note, on décide de monter au pierrier... Florent et Matthieu prennent le temps de monter à pieds, pour lire la trace et envisager le plan B, moi je monte au train, et le pierrier à monter c'est aussi chiant qu'à descendre on se fait brasser !!! Mais ça monte et du coup on voit aussi en étant sur le vélo, là où ça va passer et là où ça va pas passer ... Et là c'est mode bourrin en descente, limite celui qui arrivera le plus vite en bas ! C'est chaud, ça balance man, ça secoue, c'est un pierreier fuyant mais fun !!! Les images, c'est ici

Descente du Pierrier:
https://vimeo.com/156239247

 

Un condensé de la sortie  :

https://youtu.be/YNVJDaBFMQs

 

Dimanche qui veut venir sur Gambaiseuil ?