Index de l'article

 Chevreuse !

chevreuse

En ce dimanche 03 avril nous étions bien plus nombreux que ces dernières semaines avec notamment des revenants !

Parcours très roulant proposé par Philippe ce dimanche. 3 parcours comme à l'éccoutumée mais cette semaine tout le monde a pris le 42km (il y avait un 46 et un 50)... Quelques contraintes à terminer tôt pour certains (11h à BDA)...

Du coup c'est mené tambour battant que le groupe s'est envolé vers le ferme du Manet, par la route, rien de transcendant... Puis vient le petit single super sympa, un peu freestyle, mais plutot fun, jusqu'à la zone très boueuse. A la sortie nous voyons l'autre groupe nous rejoindre, ayant pris une déviation connue de PHR, sans doute bien moins grasse !
Nous repartons sur notre rythme effreiné, l'objectif en tête... Et dans les jambes aussi !

Les montées s'enchainent, les descentes par contre sont pas très fun, trop grasses... Mais nous sommes sur notre rythme, et à 10h il reste 17km ! Onse dit que cela sera difficile de tenir le cape ! Mais tout compte fait le reste du parcours est très roulant, et à 11h (ne regardons pas les minutes ou les secondes qui précèdent ou suivent), on se retrouve au moins à deux à la douche à vélo ! Matthieu es rentré chez lui directement et Florent n'aura pu tenir, son pneu arrière à plat et les disques avec des plaquettes non rodées frottent sur la fin de parcours ! Il terminera comme il peut !

 

Quant à l'autre groupe nous pensons qu'ils sont arrivés quelques minutes derrière nous, mais attendons d'avoir leur compte rendu pour connaitre les minutes épiques qu'ils ont vécu.

 

Ballade printanière

Départ 8h30, temps magnifique, même pas froid.. après une semaine hivernale et une nuit de déluge, ce fût plus qu’une bonne surprise.

Une annonce accrocheuse (Météo clémente ...)…des arguments forts (D+ faible), le choix s’imposait pour 8 d’entre nous de suivre le programme ‘printemps forme-42’. Nous partons à 11, dont 3 courageux qui veulent en découdre sur le 46.

Au programme pour tout lemonde : Port Royal, Chevreuse, Mesnil st Denis, étang SQ

Quelques kilomètres de bitume, puis l’on attaque tranquillement la foret pour passer au sud de l’étang du Manet, le bitume cède la place au stabilisé, de plus en plus humide, et très vite l’état des chemins laisse fortement à désirer. Nous croisons notre premier binôme de promeneurs, qui nous rattrape goguenard un peu plus loin alors qu’un débat sur l’utilité de salir les vélos anime le peloton. On repart vers port royal, mais l’on a compris qu’on va en baver un peu avec la gadoue.. Port royal, les 3 toniques se séparent du peloton pour aller vivre des aventures à rendre jaloux le plus crasseux des cochons de ferme, enfin c’est ce que j’ai cru comprendre en les voyant arriver à l’apéro.

Notre première cote se fera avec quelques poussé-de-vélo à part pour Philippe qui en vint à bout courageusement. Arrivé dernier à pied je n’ai pas été en position pour juger de la performance des autres.

Nous arrivons à 10h à la madeleine, le temps de prendre quelques photos, nous sommes encore vifs, beaux et presque propres. (voir photo).

COBA

Un fois en bas de saint Remy, on remonte à contre-courant (le chemin sert de ruisseau) , pour une descente absolument fabuleuse sur le lavoir de Maincourt sur Yvette, de la boue magnifique dont Edouard profitera un peu plus que les autres remplit le lit du chemin, la descente s’apparentera plus à de la glisse qu’a du pilotage. Franky, toujours pressé, nous attend patiemment dans une position qui laisserait à penser qu’il envisage un bain de siège ou d’autre chose sur le muret du lavoir.

En fait de 'faible D+', sur 4 montées 2 étaient des vrai casse pattes, au point qu'en terminant l'ascension par l’église de Levy Saint Nom, une brutale envie de faire la pause nous a gagné, il faut dire que nous y retrouvons toute une équipe de Saint Remy avec laquelle une longue conversation s’engage. Quittant ces gens très sympathiques, nous voilà sur le retour, une petite promenade dans les champs, redonne le moral pour exécuter les derniers kilomètres néanmoins on sent que les options scabreuses ne sont plus d’actualité, la suite consistera à profiter du beau temps en attendant l’apéro..

Fred