Index de l'article

Michel a un nouveau vélo... et 10 ans de moins !!!
Fini le gars qui part fort, qui monte tout à fond au début, et qui, passé 10h30, n'a plus d'essence dans le réservoir.
Le nouveau, il part fort (normal), il veut prendre tous les chemins qui montent (normal), il connaît plein de chemins que nous ne connaissons pas (et il nous prouve par des anecdotes que ce n'est pas du pipeau), mais surtout, il est à donf jusqu'à Bois d'Arcy ; en face du Leclerc, il est encore à la bagarre !

Et il y a PKA, dont on ne connaît même plus l'âge, qui ne se souvenait même plus qu'il était capable de faire plus de 40km un dimanche matin, mais qui nous a tous n... au bout de 53km !!!

Alors, moi, je vous le dis, le COBA VTT en juillet, ce n'est pas des vacances ! Vous faites bien de rester chez vous. D'ailleurs Mikel n'était pas sûr de revenir dimanche prochain (il cherche s'il n'aurait pas un peu de papier peint à faire ou une lampe à poser)...

Après être parti à l'envers du sens traditionnel (par l'étang de St Quentin puis Trappes) en suivant la trace, vers Magny, Michel nous propose de nous emmener à l'impro jusqu'à Gif/Yvette...
Le pire, c'est qu'on a accepté...
Alors nous avons fait tous les coups de cul et les casse-pattes de la Jean Racine ; je monte, je descends, je remonte, je redescends,... des cailloux, des marches, des racines, des pourcentages hors de portée des nouvelles transmissions bi ou mono plateau qui nous obligent à mettre pied à terre...
Engagez-vous, rengagez-vous qu'ils disaient... Vous verrez, le VTT, c'est tranquille, on se balade dans les bois, il fait beau... Tu parles...
 
Arrivés à Gif, on décide de reprendre la trace prévu, mais il reste encore un peu plus de la moitié des km à faire. Et pas que du plat. Il y a même des escaliers !
A partir de Saclay, la moyenne horaire remonte grâce à des chemins sans grand intérêt VTTesque mais très roulants.

Une petite crevaison de Patrick L. après Buc nous enlève tout espoir d'arriver avant midi. Surtout qu'il est obligé de remettre de l'air toutes les 5 minutes (mais il connaît des raccourcis qui nous permettent de le voir plusieurs fois à l'oeuvre).

Pour une fois, j'arrive au COBAr avant que tout le monde soit reparti ; ça faisait longtemps que cela ne m'était plus arrivé !

Cet après-midi, sieste ! Ils nous crèvent ces vieux :-)