Index de l'article

Avec les commentaires, les traces, les vidéos et parfois quelques photos.

 

Le 06 septembre 2015

 

Retour aux affaires !

 

Première sortie officielle sous l'égide de notre gourou Philippe qui nous a tracé pour l'occasion de somptueux chemins.

La veille a eu lieu le forum de Fontenay et du coup on a eu un nouvel arrivant Mickaël, bienvenu à lui !

Comme d'habitude le début d'année/saison propose plusieurs circuits avec des distances différentes, pour que chacun se treouve ou se retrouve.

Nous étions 22 ce matin au départ avec des revenants, les frères Laffont jusqu'aux premières gouttes de pluie...

Pour beaucoup c'était la reprise, pour certains une continuité après avoir arpenté les chemins durant la trève estivale, mais à rythme plus modéré, mais dans tous les cas, cela s'est ressenti ! Les relances, les montées, les singles, tout parait dur et long... Encore quelques semaines et tout va rentrer dans l'ordre.

Pas de problème particulier à noter, un crevaison réparée avec un mèche pour Nico, un epetit soucis de serrage de la tige de selle pour Jean Luc.

20150904 162753

 

 


 Le dimanche 13 septembre

 Il fallait avoir une sacré dose de motivation ou d'inconscience ce dimanche pour venir rouler ! Fini les belles balades sous le soleil, avec des trails secs et agressifs ! Retour aux affaires humides, au pneus qui glissent sure les racines et les pierres !

Malgré tout nous étions une bonne vingtaine de félés, dont 2 nouveaux, en, plus de Michael qui a récidivé cette semaine, non dégouté de la semaine passé, tant mieux.

Au programme 4 parcours, ramené à 3, 30km, 38 transformé en 35 et 44 transformé en 42km !

La pluie nous a vite pris en cours de route, forte pluie , alors que nous étions dans les singles du Bois d'Arcy... ça rafrachi les idées mais aussi l'homme... Le petit groupe du 42-44 composé de 6 dynamiques est vite passé 2 ! Jean Luc et Nico qui ont poursuivi pour retrouver les trails de Maurepas avant de rentrer au chaud en rejoignant Eric Losego, parti en solo, arrivé trop tard pour le départ groupé...

De retour au COBAR, Ludo nous avait prévu un bon apéro de bon augure, baguettes, patés, gateaux apéros pour se réchauffer autour d'un bon vert d'alcool pour certains, de softs pour d'autres...

 

Pour le 38 passé en 35, le petit mot de Frédéric

Pour le 38, l'équipée commençée à 4  fut interrompue par une crevaison 'tactique', à l'endroit ou l'équipe du 33 nous a rejoint, et qui permit d'échanger un Ludo crevè contre un Jacques tout neuf et motivé
La suite fut ponctuée de soucis GPS, qui nous firent osciller entre la trace 44, la trace 38 et la trace 'nowhere' , mais la parfaite connaissance du terrain des anciens permit malgré une légère humidité de profiter de bons single sans trop de galère. L'escalade de la Butte d'élancourt confirma que le ciel bleu ne brillait pas au sommet, et c'est bien trempès, après 35 km que nous vous avons rejoint pour profiter de l'apéro magnifiquement préparé par Ludo.
Je ne pense plus porter grand crédit aux prévisions météo de Philippe. :-)

13 09 2015

 

 


Ce dimanche matin avait un certain goût !

 

Entre plaisir de venir rouler avec les copains, par une belle matinée fraîche au début, plus chaude sur la fin, et un goût amer d'avoir perdu un ami, un proche, un pilier du groupe...

 

Bref nous étions 25 environs à nous rendre sur les traces d'un parcours réalisé en sens inverse un vendredi en plus petit comité en présence Marco...

 

Parmi le groupe, 3 pseudo nouveaux (Jeremian, Jacques et Mickael sont des "anciens" ils se sont inscrits et sont venus au moins deux fois de suite) et un vrai nouveau (qui par ailleurs s'est inscrit de suite) !

3 groupes se sont formés !

1 groupe composé des nouveaux hors Jacques, pour faire 32 km transformé en 35km , sous la gouvernance de Philippe

1 groupe avec Jacques, pour un 38 km transformé 41 avec les frères Laffont et un meneur, Michel ou Patrick ? Pas clair... Car le groupe du 46, composé de 3 personnes les a retrouvé dans la Mairantaise et cela semblait être un flou artistique, une confusion de qui donnait la direction à prendre...

Donc un petit groupe ( 3 personnes c'est pas beaucoup) pour le 46 km, qui a fait 46 km...

De notre côté pas de problème technique un peu de jardinage car la trace n'était pas toujours claire, beaucoup de beaux singles assez propres, malgré la pluie tombée depuis 1 semaine, mais la terre avait tellement soif qu'elle  tout absorbé. On a pu faire des singles que nous avions perdu de vue depuis quelques années après une franche coupe de bois...

De retour pour les 3 groupes vers 11h30, une regroupement au COBAR comme à l'accoutumée, une petite douche, la première cette saison, pour nos beaux destriers... Juste pour retire le peu de boue qui est venue se coller aux cadres.

 

On remet cela la semaine prochaine !!!


 Le 27 septembre.

 

Belle sortie où nous étions encore très nombreux. Mais les nouvaux, bien qu'inscrits avaient fuits, cette sortie pourtant agréable à rouler.

Beau temps, sol sec


 

La sortie des singles

 


 

Alors ce matin deux opérations différentes

 

La clasique avec le club.

De Objet Reçu Taille Catégories

Allez, pour ceux/celle (j'ai un nom !) qui sont restés sous la couette ...

ou pour ceux qui ont ridé sur les parcours du"beau mollet" à Vélizy ...

Ce matin, 16 courageux au rendez vous de 9h à BA. Bienvenue à Miguel qui avait fait un essai avec nous fin 2015 et qui a décidé de reprendre le VTT ce jour ... il va souffrir le pauvre ...

Petits flocons aussi au rendez vous, mais Francky tient absolument à (faire) changer les plaquettes "presque neuves" de son vélo de prêt ... Le propriétaire du dit-vélo s'y colle, pdt que le pilote pérore et agite la monture en tous sens, ce qui ne falicite pas la manoeuvre ...

Bon enfin, départ à 9h15 pour la plaine de Fontenay où quelques retardataires joue déjà du 06.... puis direction Rocquencourt, Beauregard, les bois du Chesnay. Là, nos 3 "dynamiques du jour" partent sur le 43 tandis que le reste du groupe se contentera du 34 km ...

Au gré des croisements de traces GPS, les 3 continuent leurs petits "détours vallonnés" ... 25% en plus, pour le même prix, une affaire !

On se retrouvera tous au pavillon du Buthard, puis une seconde fois à la sortie du Parc de Marly ... ca tombe bien, leur GPS a les batteries à plat à cause du froid. Pas de problème, le SAV leur fournit de quoi continuer à faire les rallonges (parfois boueuses), mais à 2 seulement, jusqu'à Villepreux ... tandis que le gros de la troupe "coupe" par Rennemoulins où notre patissier en chef s'étale comme une crêpe sur le trottoir ... Aie, ça fait mal ! mais le bonhomme est solide et dur au mal ...Il nous dira demain si sa cuisse a changé de couleur ! Madame B, rencontrée à l'arrivée, a été missionnée (à l'unanimité des présents) pour des massages réparateurs ...

Une fois de plus, le retour par la plaine de Fontenay sera fatale à la bonne cohésion du groupe qui va s'étirrrrrrrrrrrrrrer jusqu'à la remontée sur BA, idéal pour que tout le monde n'arrive pas en même temps au lavage (impératif aujourd'hui !!!). 

Le regroupement aura lieu au COBA'R devant les (beaux) restes du jambon précédemment offert par Mathieu et habilement découpé hier par Ludo et/ou (?) Francky.

 

Et la rando les Beaux Mollets de Vélizy.

 

Arrivés alors qu'il ne fait pas encore jour, nous sommes bien nombreux ce matin frais, quelques flocons de neige nous acueillent...

Inscription pour Florian, Matthieu et moi même pour le 40km et 750m de D+ (annoncés).

Nous voila parti vers 8h15, on retrouve les sentiers de la sortie Clamart, avec quelques variantes, mais dès le départ le ton est donné, on va jouer ux montagnes Russes pendant 40km... cela dit le VTT c'est une planche à bascule on y est habitué et puis le terrain Meudon, Clamart, Velizy Jouy est très propice !

Par de bobos, de heurtes, ni de pannes mécaniques... Mais le boue rend tout la rando difficile, surtout avec le nombre des Vttistes qui passent !!!

Bref, une belle sortie qui aurait mérité quelques singles sympathiques, mais surtout une sortie avec 1400m de D+, oui oui les montagnes Russes sont bien là !!!

 

Alors à dimanche pour une belle sortie club.

 


La sortie du 24 janvier !!!

 

Après une semaine bien froide, nous attendions à avoir soit très froid, ou au moins que le sol soit dur et gelé... Que neni !!!

les températures clémentes, associées à une pluie discontinue vendredi soir et une partie du samedi ont rendu le terrain... Gras, très gras !

 

Bref

 

Cela n'a pas empêché Une petite quinzaine ce matin pour affronter des chemins "un peu" boueux en direction de Port Royal, Magny, Chateaufort et retour par la Minière ...

Départ commun pour les 3 groupes jusqu'au Manet et l'entrée du "single des Laf". Arrivés les 1ers sur place, les 4 dynamiques s'y engouffrent en oubliant Louis englué dans le peloton et contraint de faire route avec les 4 gars du 40 qui cherchent à recruter sur place ...

Les "prudents", partis pour un 37, iront prendre la trace un peu plus loin (au sec) et la quitteront avant les racines piégeantes !

Bref regroupement des groupes 1 et 3 (pas de nouvelles du 2 jusqu'à l'arrivée au COBAR) au bas de l'abbaye où les chemins se séparent une nouvelle fois, les dynamiques ayant une petite extension musclée par St Lambert, Millon la Chapelle avant de remonter sur Chateaufort ... Pas d'écho à cette heure de leur ride !

Pour les prudents, on monte ... on descend par Romainville, Millon, Magny, Chateaufort en alternant chemins creux (voire très creux) et zones stabilisées qui permettent de reposer les VTT et les bonshommes !

Retour commun (mais sans se voir) par la Minière où là aussi c'est plus gras que d'habitude ...

Belle sortie, éprouvante pour certains organismes en fin de parcours et pour certaines machines (on m'a parlé d'une chaine cassée pour TDu ...) mais la magie de l'after au COBA'R a permis d'oublier les petits coups de mou !

En principe ça roule mardi & vendredi aprem si Dame Météo le veut bien ...

A dimanche prochain, pour la traditionnelle sortie PARIS ...

infos à venir dans la semaine

Bonne semaine aux travailleurs ... et aux oisifs aussi !

 

Alors en effet le groupe 2, dit des dynamiques s’est engouffré rapidement dans le « Lafont », avec plus ou moins de dynamisme… Résultat on se retrouve tous en bas de l’Abbaye… où l’on croise quelques riders qui testent les descentes, mais avant, il faut monter.

De notre côté on a aussi eu pas mal de boue, quelques problèmes avec le tige de selle télescopique du vélo de prêt de Florent qui a besoin d’une bonne révision… Elle descend mais ne veut pas remonter correctement ! Bref après 4-5 arrêts on arrive péniblement à faire notre route ,on arrive tout de même à la Mérantaise, très collante où l’on rejoint TDU qui a cassé sa chaine, mais il préfère écourter et rentrer direct… De notre côté  direction le Golf, où là, en plus de la boue habituelle par ce temps, il y a des travaux avec des engins, donc le terrain est quasiment inaccessible… Arrivés à la Minière nous le jouons petits braquets et rentrons directement, où la douche à vélo est accueillie avec grand plaisir !!! 43km au compteur, des cuisses en feu avec la boue, pas trop de dénivelé mais ce qu’il faut pour s’amuser !

 A dimanche pour de nouvelles aventures, la sortie Paris...

 


 

7 h 45 du mat', ciel chargé, ambiance nocturne et humide ... Va pas y avoir grand monde ce matin !

 

8 heures pétantes, seulement 8 courageux ... 8h15, arrivée à la gare nous sommes finalement 11 ... pas un de plus !

 

Les "électriciens" ont brillé (comme d'hab') ... mais par leur absence ce coup-ci !!!

 

Comme la rame nous attend, embarquement immédiat et un peu avant 9 h, nous voilà sur le quai de Javel : ciel chargé, petite bruine, vague lueur matinale ... Tour Eiffel encore en pyjama de nuages ... Maintenant qu'on est là, autant y aller ... avec le sourire retrouvé grâce à une bande de joggeuses fo-folles (hein Francky ??) rencontrées sous la Tour, plus personne ne parle du mauvais temps ! La traditionnelle photo au pied de la Tour est vite expédiée avec le concours d'une gentille madame qui n'a pu résister au charme d'Eric et qui a accepté de fermer son parapluie pour la photo ! Mais où est passé francky ?.... ah oui, c'est l'effet "joggeuses" qui continue ....

 

Séparation en 2 groupes : seulement 3 "touristes" pour le grand tour de Paris et 8 "lucides" pour le retour + ou - direct ! 

 

Bir Hackem : 1er arrêt, PhB a crevé ... regonflage (efficace) de la chambre anti-crevaison ... c'est reparti pour une côte et 300m, PhB a oublié ses lunettes sous le pont ! Y a du maillon faible dans l'air !

 

Ensuite, alternance de goudron roulant et de pistes bien "grasses" dans le Bois de Boulogne ... Francky do Brasil, célèbre travélo, se montre à la hauteur de sa réputation ... le moindre Kleenex ou fourgon blanc en attente le mettent en transe ...

 

Pas un seul bouffeur de goudron pour tirer la bourre autour de l'hippodrome de Lonchamp ! Tant pis, on file (façon de parler, ça monte !) sur le parc Saint Cloud ... La carte postale sur Paris est très floue, la Tour Eiffel s'arrête au 1er étage (à mon avis, d'ici ce soir elle est complètement démontée !). on reste dans les allées stabilisées, pas question d'aller se cramer dans les singles boueux !

 

Bien nous en a pris car la suite va être plus difficile : ça monte, y a de la boue sur 1 km le long de l'A13 ... mais il ne pleut plus !

 

Ca roule bien jusqu'à Roquencourt où 5/8 ont envie de laver leur vélos avant les autres ... on finit à 3/8, avec un arret plaquettes de freins HS pour PhR à Noisy.

 

Effectivement, arrivés au COBA'R, la douche à vélo se libère de son dernier occupant à notre arrivée ... On a le temps ensuite de se réhydrater en attendant nos 3 touristes toniques qui ont 50 km au compteur à leur retour, contents de leur trip !

 

Le jambon de Mat' et la caisse de bières de Luc n'ont pas survécu à nos assauts !

 

A dimanche prochain ... sous le soleil, peut-etre !

 

Mais où étaient les autres ?

Pour les loucdés, facile... Levés un peu à l'arrache Nico déboule trop tard pour la sortie Paris, ses compères les Flo l'atetdent sagement... POur aller rouler dans les bois, direction les Lafont, les Dalles, retour par Voisin... 44km en 3h00, pluie boue et crevaison à la clé, mais que ce fut bon et dur !!!

 


Hello

Nous étions 15 au départ ce matin.

Tout de suite(au bout d'une 1/2h.....),Jean-Luc a eu la présence d'esprit d'aller chercher le GPS au COBA'R pour faire un groupe de 2 avec PHM.

Tout allait bien jusqu'en bas du Canyon ou notre Brubru qui devait fermer la marche mais s'est un peu oublié et à suivi tout le monde en laissant Ludo et Miguel prendre à droite alors qu'il fallait prendre à gauche.

Je suis parti les chercher,d'abord en montant un peu le canyon puis en allant vers le lac mais personne.....Heureusement que Ludo avait son téléphone ,j'ai donc pu aller les retrouver,ils étaient au lac.(un bon 1/4 d'heure de perdu)

Domaine des Gatines,resto La marée aux milieux des travaux RAS.

Descente d'Elancourt avant les vaches ou on attends encore Ludo qui préfère descendre à pied et fait peur aux autres.....qui descendent aussi à pied.

Descente avant le lac du Donjon,c'est Fred qui chute et qui a Bobo mais il ne pleure pas....(on espère que se sera un gros bleu au bras) 

Au Donjon,c'est TDU qui nous vrille encore sa chaine et que l'on va être obligé de laisser et qui rentrera avec son vélo dans le coffre de sa voiture.....

Direction Coignères ou on essaye de rattraper le temps perdu.

Je ne sais pas ou mais le dérailleur de Jean Mimi est fatigué et il est obligé de faire la chose à la main....

Le Mesnils avec de belles flaques et une joggeuse qui manque s'empaler sur ma très belle ..............................................fourche!

Forêt de Port Royal puis Trappes ou l'odeur de l'apéro commence à se faire sentir donc on accélère un peu........mais alors "on attend pas Patrick"qui met un espèce de Turbo pour recoller au groupe. 

Etang de St Quentin avec Ludo devant(incroyable),Stéphane et moi appuyons un peu plus,le Ludo lache mais le Patrick Aubron était au chaud juste derrière entrain de se reposer comme d'hab.....

Arrivée à 12H05 pour laver et surtout patêrisé après cette belle sortie par beau temps.

Le groupe de 2 arrivent à 12H45 avec un cyclo qui ne savait pas que l'apéro en commun avait été annulé.

Dimanche prochain :

14/02 9h au local BA - St Nom - Marly (mur) - Bailly

40+600

47+750


Après vacances et après vacances,c'est le Rallye des glaces le 13 mars ou il faut des volontaires pour tenir le ravito des cyclos 3 ou 4,PHR +Franck L je crois+ceux qui l'ont jamais fait par exemple.....;-)

 

quelques mots sur la ballade du 7-02

Départ BA au milieu des préparatifs d'une course d'orientation, nous sommes quinze, il fait doux, et le ciel semble favorable malgré un petit peu de vent,
A la sortie de la forêt de BA, encombrée comme les champs Élysées, un assez long segment bitumé sans intérêt touristique nous amène à pied d'oeuvre à la limite d'Elancourt, la vrai ballade commence, 
Le rythme élevé imposé par Franky distend le peloton au point qu'en bas de la descente de la muette nous réalisons qu'il manque du monde.
Pendant que la paire de dynamiques file se mesurer au 43 km, Franky part chasser le l'arrière garde égarée, et nous ramène un Ludo tout frétillant au bout de minutes interminables, nous repartons alors sur un rythme plus raison able, à la limite de la promenade pour petit vieux.
Le single track en dévers à la bordure des coudrays viendra égayer la balade par une solide gamelle (Fred) sur des racines. ça fait mal, mais rien de cassé.
Un peu plus loin, Thierry est trahi par sa chaîne qui viendra  à bout de sa motivation, l'on apprendra lors de l'apéro qu'il a terminé le parcours en automobile.
Le temps devient franchement magnifique et nous passons quelques instants de pure extase, face au soleil, vent de dos, dans un paysage verdoyant entre deux portions boueuses à souhait.
Le reste du trajet se passe sans encombre, le tour du Lac réveille un peu Ludo qui a décidé d'en découdre. Le trajet de 39km a laissé quelque traces sur les organismes,  un nettoyage soigneux des vélos nous amènera à l'apéro, à base de pâté et de rillettes, mises en valeur par des toasts grillés.

Fred

 

l'Hivernale pour les 4 compères.

 A deux mois de l'échéance, la Shimano Epic Enduro, nous voila partis pour affronter ce qui est sans doute une des plus belles randonnées VTT proposée en IDF ! L'hivernale !

 

Au programme, 50km, 1600m de D+, dans la foret de Fontainebleau ! Le décors est planté !!!

20km de singles cassant, en mode montagnes Russes avec les rochers de fontainebleau

15km de "roulant" dans des singles où l'on crapahute et on descend

15km à nouveau de singles cassant, en mode montagnes Russes avec les rochers de fontainebleau

Vous l'aurez noté, c'est 50km de singles, de montagnes Russes, de roches qui sont prêtes à agresser le vélo et le bonhomme sur une erreur de pilotage !!! A cela s'ajouter un terrain assez glissant...

Le ton est donné, on va devoir s'engager ou souffrir... Environ 5H15 pour couvrir les 50km, c'est usant, l'organisme est mis à rude épreuve, il faut relancer en parmanence, tirer sur le cintre, balancer le vélo, descendre parfois du vélo pour remonter dessus, s'engager dan sles descentes exigeantes, glissantes, pavassées, cassantes ! Le terrain ne laisse aucun répis ! Mais au moins à deux mois on sait que le plan d'entrainement paye ou non, et que si tu n'es pas en pleine possession de tes moyens au départ, tu vas galérer, subir le terrain et ne pas prendre de plaisir !

Bilan : Deux chutes qui laissent des sitgmates (côtes et épaule ) pour le Flo

Une super randonnée qu'il faut faire/refaire par un temps plus clément, au sol, car dans le ciel nous n'avons rien subit de désagréable !

 

Au top, mais surtout si vous voulez la trace, préparez-vous, soit à y passer la journée, soit à vous faire peur :D

 

https://vimeo.com/154490334


 

Bon, ce matin nous n'étions que 10 ... Pourtant, il faisait grand beau !
Je n'ose pas imaginer que tous les absents du jour se soient transformés en "joli coeur", Saint Valentin oblige !
J'ai bien peur que certains aient eu la trouille de se mouiller, ou de rentrer crottés ...
Ce en quoi ils ont eu à moitié tort/raison ... Il n'a pas plu une goutte mais nous sommes effectivement rentrés bien crottés !
Nous avons roulé de concert (quelle harmonie !) en forêt de Marly, jusqu'à la gare de L'Etang la Ville ... C'était gras mais praticable, cependant le rythme était un peu trop soutenu pour le(s) "amateur(s)" le(s) moins affûté(s) (moi), ceci malgré la bonne volonté des 3 "toniques" du jour pour retenir les chevaux !
Une fois la scission effectuée et les toniques partis sur leur 43 km, les choses sérieusement boueuses ont commencé ... Eric L (en manque depuis 3 semaines) a voulu en rajouter en partant sur le 38 km ... Personne n'a relevé le défi mais il n'a pas été déçu !!!
Les 6 derniers, après quelques aménagements et une ultime traversée collante de la plaine de Fontenay ... sont arrivés les premiers vers midi, avec seulement 32 km au compteur ! Eric, une 1/2 heure après et nous avons dû attendre presque 1 heure (10 km de plus ) que les toniques pointent le bout de leurs crampons ... Florian semblait fatigué, quant à Mathieu, les mauvaises langues diront ... Chut !!!
Toute cette (longue) attente, a nécessité une réhydratation sérieuse (?) comme il se doit après un tel parcours où les jambes ont souffert autant que les mécaniques (plus de plaquettes AR encore pour moi !) ...

Dimanche prochain (21/02), début des vacances scolaires et dernier départ à 9 heures (8h30 à partir du 28/02) ...
Destination non définie au planning ... Qui a des idées, des envies ???


Bonne semaine à toutes & tous,

 

Et les loucdés toniques alors dans tout cela.

Comme étions 10 et que Philippe s'inquiétait de se retouver seul "maillon faible" parmi les 10 ollibrius du dimanche matin, nous avons décidé de rouler un tantinet tranquille, mais il faut avouer que c'est difficile de se retenir quand on nous fait passer par des singles de toute beauté, peu crottés avec des Whoop... Francky a joué un peu avec nous, à moins que ce ne soit nous qui ayons joué avec lui, dans ces singles en faisant mine de l'attendre et de relancer quand il arrivait :D Bref on s'est amusé, jusqu'à la séparation du groupe pour faire un groupe de 3 et un groupe de 7 !

Et là c'est déjà plus la même... Arrivés sur Marly c'est boue et boue, reboue et encore boue, boeuse, nous collant !!! Boueux de la tête aux pieds, du cintre à la selle, bref du bonheur... Heureusement que le ciel a été clément, car sinon l'enfer du dimanche s'annonçait !!!

C'est bien simple, avant d'arriver à Fontenay, donc sur le retour, bitumeux et bitumé, nous n'avons pas croisé un boue de terre sèche, un bout de caillaisse non glissant, une racine aggrippante !!!

Mais bon on fait du VTT, Vélo Tout Terrain ou Vélo Tout Temps

 A dimanche pour les courageux, quelques options possibles, Fontainebleau, Gambaiseuil, au sec, ou plus simplement les alentours gras et boueux de Bois d'Arcy !

 

 


hello,
 
Avant y'avait qu'un parcours, qu'une seule heure de départ ... et puis basta !
... maintenant y'a ceux qui partent à 8h30, ceux qui partent à 9h, ceux qui font 49km, ceux qui préfèrent 38, ceux pour qui 30 suffisent ... et puis ceux dont ne sait pas à quelle heure ils partent, ni où ils vont !
Bref, à 9 heures on était 11 au départ pour le 30 et le 38, D+ de 600m à 700m au menu (et vérifiés à l'arrivée).
1ère surprise au-dessus de la gare de FF : terrain miné par les forestiers ... pas un single dégagé en vue et opération portage pour faire du saute-troncs ... Ca s'arrange dans le Bois Cassé après le passage de l'épingle à cheveux du raidillon. Chemin commun jusqu'à surplomber Versailles puis séparation en 2 groupes : 2 courageux (Patrick L & Mickel) seulement sur le 38 et 9 sur le 30 ... bien que certains arborent des vélos haut de gamme, tout neufs, qui me semblent sous-employés !!! Enfin, tant que Madame ne connait pas le prix du morceau de carbone (voyons, euh... en paires de chaussures, ça doit faire au moins ...??? au bas mot, oh Mon dieu !!!!)
Porchefontaine, Vélizy, traversée de l'A86, un single sympa où on perd Patrick G et Miguel retardés par une chaine récalcitrante, regroupement au Petit Jouy (et le grand ?), remontée (loooooonnnnngue) sur la Boulie pour attaquer les anciens singles (réouverts) de Satory au-dessus de la Minière. Ca commence à tirer la langue sur l'arrière  ...
A l'etang du Val d'Or, toujours le même dilemme : le bas (5 voix) ou le haut (4 voix) un peu trop gras aux dires des rescapés !
Arrivée échelonnée à la douche à vélos vers midi pour les 30tenaires (si, si ça me fait plaisir)... 3/4 heure (au moins) et 2 verres (au plus) après pour les 38 : pour la peine, nettoyage direct sans passer par la case apéro !
Pas vus les 3 du 49 qui avaient profité d'un arret crevaison pour nous dire qu'ils en bavaient et n'étaient donc pas encore en vue de l'arrivée ...

Les 8h30 viennent juste d'arriver, un peu avant la nuit (heureusement que les journées rallongent...).

3 au départ à 8h30 donc : Florian, PhM et moi. ...et... (si si...) Ludo... ???? Mais, c'était juste une erreur d'horaire !

49km sur le papier, 52km au compteur, dans la boue pour une bonne partie, en permanence attentif pour éviter la glissade ou la gamelle (et encore, ça ne suffit pas toujours !), c'est long... Enfin, pour certains, plus que pour d'autres... Heureusement, comme l'a écrit Nico, que la météo était très clémente.
Un parcours qu'on aura certainement grand plaisir à refaire en juin-juillet sur le sec. Un peu de dénivelé mais surtout plein de singles qu'on ne connaissait pas ou pas bien. Dans la forêt de Meudon, il y a du choix.

A 13h15 dans la Minière, PhM cherchait encore des extensions à faire (il avait mis quoi dans son petit déjeuner ?), moi, non... Les crampes m'ont même interdit la montée au-dessus de l'étang, obligé de monter par la route :-(
Un bon vent de face entre St Cyr et Bois d'Arcy pour bien finir la sortie, c'était parfait.
Puis l'arrivée au COBA à 13h40 ; on n'a pas eu à faire la queue au lavage, c'est déjà ça !

Après, pour ma part, ce furent 2h30 de sieste sans aucune interruption...

 

Bref pour les 2/3 des loucedés c'est un tout autre programme

Direction Dampierre : l'objectif de la sortie est clair : faire de la technique et les Vaux de Cernay se prêtent bien à cet exercice !!!

 

On va chercher les dalles, les descentes qui tabassent les racines, les pierriers, enfin tout ce que l"on va rencontrer le 10 avril à la SEE

Au départ du chateau il faut monter au travers d'un single qui fait bien chauffer les cuisses et fait monter le cardio. Sn'e suivent des singles sympa mais rien de très éprouvant, on roule tranquille, on a prévu une sortie de 30km... à 8km/h de moyenne arrêts compris, c'est effectivement accessible à tous... Bon et puis voila on va enfin attaquer le fun ! Les dalles, descente somme toute classique au début mais qui devient plus délicate à franchir sur la deuxième portion avec le passage de 3 dalles... Certains diraient passe pas à gauche tu vas glisser, passes à droite, dans les racines !!! Bin non, vous verrez au Rallye des Glaces, à gauche ça passe comme une lettre à La Poste (sauf jour de grève), à droite c'est effectivement fun, ça brasse plus, mais avec des racines humides c'est aussi Holiday On Ice garantie !!! Preuve en images !

Descente des Dalles:
https://vimeo.com/156250442

Piouf, il va falloir se remettre de nos émotions, et si vous avez l'occasion de faire la Jean Racine vous allez la descendre celle-là !

On y va comme des fougasses, et Hop on tombe nez à nez avec un groupe de marcheurs, tout debout sur les freins on discute avec eux... On les laisse filer et hop on reprend. et là déjantage, pas assez gonlfé le pneu avant et sur un gros appui gauche, le pneu fuit !!!  On décide de remonter et de tout lâcher jusqu'en bas... Pneu mal monté pour moi en sortie des racines je me fais éjecter sur la gauche, pas grave je termine plus cool, la grosse descente approche !!!

Descente de la souche:
https://vimeo.com/156253106

Après être descendu nous decidons donc d'aller faire mumuse et retrouver un mur que jusqu'alors nous avons regardé, sans oser s'engager dedans, enfin pas complètement... Psychologiquement, ça passe pas, mais surtout, quand on n'a pas lu la bonne ligne au départ, forcément on ne sait pas bien où on va pouvoir s'engager sans rebondir par terre ou contre un arbre... Bref les racines, il y en a en travers, en long, glissantes, fuyantes, accrocheuses... Enfin rien de bon quoi, il faut choisir entre marches et coup de raquette. Là aussi preuves en images !

Descente des racines:
https://vimeo.com/156249086

Pour se finir car on ne reste pas sur une bonne note, on décide de monter au pierrier... Florent et Matthieu prennent le temps de monter à pieds, pour lire la trace et envisager le plan B, moi je monte au train, et le pierrier à monter c'est aussi chiant qu'à descendre on se fait brasser !!! Mais ça monte et du coup on voit aussi en étant sur le vélo, là où ça va passer et là où ça va pas passer ... Et là c'est mode bourrin en descente, limite celui qui arrivera le plus vite en bas ! C'est chaud, ça balance man, ça secoue, c'est un pierreier fuyant mais fun !!! Les images, c'est ici

Descente du Pierrier:
https://vimeo.com/156239247

 

Un condensé de la sortie  :

https://youtu.be/YNVJDaBFMQs

 

Dimanche qui veut venir sur Gambaiseuil ?

 


Le 13 mars c'est l'hbituelle sortie Rallye des Glaces

 

Moment privilégié ou la route rencontre  le VTT.

En effet, quelques volontaires de la section VTT, prêtent main forte à la section Route pour assister les participants au Rallye, notamment pour tenir le stand qui se trouve à mi parcours !

...

 

 

 

Les loucedés quant à eux ont pris le parti de retourner mettre les crampons dans le pentu, l'engagé !

La dernière fois Florian était absent et n'avait pas ni passé la zone des Dalles, ni celle des racines !

Au départ de Dampierre pour prendre comme d'habitude une grosse partie de la trace de la Jean Racine, puis nous voila dans la première technique, appelée les Dalles  : Rien d'alarmant en soi, on arrive sur une echainement de pif paf puis des dalles de gré se présentent sur le passage. Deux options possibles. Tout à droite au ralenti et sans grand intérêt, à gauche avec un peu plus de rythme, roues collées au sol, passage fluide, ou on enroule les dalles les unes derrière les autres !

Après moultes essais, le quatrième larron arrive à passer une part une les dalles. La prochaine fois il faudra les enchainer ! (vidéos sur notre précédente excursion)

Comme d'habitude en VTT, une fois descendu, il faut... Remonter ! nous voila donc en direction des aux de Cernay pour une descente fun, parcemée de racines, marches, puis un pif paf droite, gauche droite, que nous avalons à toute allure !

Nous poursuivons notre chemin vers le fameux endroit technique appelé le "passage des Racines" (vidéos sur notre précédente excursion là aussi).

Arrivant par le bas de la difficulté il faut remonter à pieds tant la pente est raide et cela permet de voir par où on doit passer !

Florent, Matthieu montent jusqu'en haut puis decendent, maintenant qu'ils ont le passage dans la tête c'est assez facile et on enchaine 4 5 descentes ainsi. Pour ma part je reste avec Florian pour voir comment passer la difficulté, qui malgré la motivation restera à date une difficulté non franchie.

 

Une fois le passage épineux, passé, ou non, les Vaux c'est l'endroit où l'on peut jouer dans des singles assez secs, nous en profitions pour faire un petite Aller/Retour sur la descente qu'aime bien nous faire prendre Philippe, semée de marches et de racines dans le pentu avant d'aller chercher le pierrier, dernière difficulté, du moins descente du jour ! Difficulté car cela monte abrupte et pour descndre, il faut lâcher les freins et gazer dans les deux grands pif paf proposés !

 

Un petit 30km pour pas moins de 950m de D+ en 4h de roulage, portage, réflexions en tout genre !

 

Le 20 mars nous allons à Gambaiseuil pour rouler propre et rouler de nuit. ALors pour les lève tôt c'est départ 4H30 et on enchaine sur une deuxième boucle que nous espérons attaquer vers 8h15 8h30. SI vous voulez en être pour tout ou partie du périple, vous êtes évidemment les bien venus.


 Le petit CR du club !

La sortie du jour par Francky

Hello
Nous étions une bonne douzaine en ce dimanche matin frisquet mais pas glacial non plus,et sec,et c'est toujours mieux .....
Pas de loucedé à l'horizon...qui devaient partir à 4 h30 mais toujours pas de news à cette heure ci.

Répartition des GPS suivant les groupes;
La majeur partie se trouve une excuse pour la petite boucle(suis fatigué,je rentre de vacances,ça fait tant de semaines que j'ai pas roulé,je suis plus tout jeune....Etc....)
Patrick L et Nickel prennent le moyen,nous les croiserons quelques fois.
Philippe Masle ,Jean-Luc alias "John",alias "le chat noir"et moi prenons la grande boucle.
Rythme assez soutenu avec quelques boucles évitées à la fin pour arriver à 12h00 avec un vent pleine face.
Notre Eric nous a rejoints au COBAR après son footing(son VTT est en maintenance)
Bonne semaine

 2016 03 21

Du côté des loucedés, le programme était  : Gambaiseuil à couvrir deux fois de suite en partant de nuit !

Levé à 2h45, départ à 3h15 pour rejoindre Gambaiseuil pour un départ, sur le vélo vers 4h30 ! Ca pique un peu, le sommeil était lourd quand le réveil a sonné.

A 4h30 la nuit est pleine, le ciel bien noir, il ne fait pas froid du tout ! Nous arrivons tous les 4 sur le parking sortons les vélos. ALors que mes compères s'équipent de leur lumière pour monter leur vélo, je profite que Florian est laissé les phares de sa voiture allumés pour me préparer, monter le vélo, m'équiper.
Objectifs : rouler de nuit, régler nos éclairages, faire deux boucles soit 80km et plus de 2000m de D+.

4h41 : Le début du circuit est détruit par les bucherons. Dommage ! Mais bon ça va le faire !

 

La première descente dans la nuit est elle aussi épique nous ne sommes pas sur le sentier que nous retrouverons au deuxième passage !

 

Nous voila donc partis, munis de lampes sur le cintre et sur la casque. La seconde est inutile dans les montées, tant elles sont larges et assez accessibles ! Il n'en est pas de même pour les descentes et les sinlgles à fort pourcentages ! Il faut coupe la puissance de la lampe du cintre à celle du casque pour avoir un halo de lumière qui permet de savoir où l'on pose les roues... Les difficultés sont applanies.

On enchaine montées et descentes, sans trop de soucis. Les 2/3 de la boucle se feront dans le noir quasi total, mais vers 7h la jour se lève, vite, sans le soleil, mais avec l'humidité. le dernier 1/3 se fera alors avec le froid qui nous tombe sur les épaules, heureusement le terrain est plat ! Montant mais plat, à l'abris du vent, entre singles dans les herbes hautes et montées sablonneuses !

 

Arrivés à 8h16 précisément pour un Porte Horaire programmée vers 8h15 (si départ à 4h30), nous avons pas trop mal roulés.

Le temps de se changer, virer les lampes du casque et du cintre, recharger les sac à d'eau, prendre les barres vitaminées et nous voila repartis :

Objectif de départ 8h30, départ réel 8h36 ! Tatillon, je me suis fait traité de tatillon ok mais le jour de l'épreuve si l'on ne respecte pas les PH (Portes Horaires) on ne peut pas continuer, il est important d'optimiser ses temps de passages au paddock !

On repart donc pour une boucle, même chemins, même punitions ! Mais le sentiment de ne pas passer aussi vite ou de voir des difficultés, là où de nuit elles n'apparaissaient pas ! Mais Matthieu décide de nous fausser compagnie ! la dernière ascension plate de la première boucle a eu raison de lui. Agacé par un disque bruillant, combiné à une mauvaise nuit et donc un peu de fgatigue cumulés feront que l'abandon est la seule issue !

 

Dommage mais on respecte son choix !

 

Le premier 1/3 de la seconde boucle, se fera tambour battant, c'est le partie la plus ludique combinée de singles montant et descendant, sans grandes difficultés et des zones de récupérations ! Le second tiers demandant déjà plus d'effort avec pas mal de grosses et longues montées, mais là encore c'est bonard, même si l'humidité de se pose là ! On ressent plus le froid qu'à la première boucle...

Le dernier tiers est... Ah oui montant, plat mais montant :D Sérieusement, c'est plat dans le sens où il n'y a aucune difficulté technique mais montant, parce que pendant 12 km environ cela ne fait que monter !

Là plus question de s'arrêter pour manger, ok pour pisser et encore, vite fait !

Les jambes chauffent un peu, le popotin aussi, pour certains ! Les positions et la crispation font que Floriant et Florent sont tendus au niveau des épaules et du dos ! On s'arrête 30" pour se décontracter et on repart, dans l'idée d'en finir vite et dans les temps !

Une dernière grosse montée, un ebelle descentes dans la pavasse, un chouette single et hop à 11h56 nous sommes aux voitures !

 

Au final 80km, 2200m de D+ 6h50 de roulage (hors pauses) ! Objectif atteind pour 3 des 4 compères !

 Loucedés 20 03

 

Aller dimanche prochain on roule tranquillement avec les amis du club, enfin si ça roule le dimanche de Pâques !

 


 Les 7 mercenaires !

27 03 2016

 En ce dimanche Pascal nous étions peu à nous levé pour aller faire du vélo !

Nous étions donc vers 8h30 pour un départ molaçon, 7.

Nous avons alors décidé de faire le "petit" circuit de 37km et pratiquement 700m de D+ selon les variantes choisies, ici ou là par les uns et les autres !

Nous attaquons sereinement direction Saint Cyr et les singles menant à la Minière ! Endroit rêvé pour envoyer un peu dans des singles sommes toutes humides mais relativement roulables ! Mais voila que sur un appui un peu trop franc, ma roue avant fuie et je me retrouve au sol quelques mètres plus loin ! En me levant je constate que le cintre a tourné (pratiquement dans le sens du cadre) et que mon pneu est déjanté !!! Aïe ça fait mal un peu ! D'autant que le compteur km était dans me poche de droite, nayat pas pris son support et que justement j'ai tout pris à droite ! Le genoux nu écorché, la cuisse endolorie, le cintre au final qui est venu taper entre l'esselle et le pectoral droit !!! Du coup il faut bien 15 minutes pour tenter de remettre le pneu tubeless en place, amais avec une pompe à main c'est pa évident, puis se décider à mettre une chambre à air !!! mais ça calme sérieusement, le reste du parcours se fera gentiment, sans anicroche, sans problème mécanique, quasiment à la vitesse du maillon faible... En parlant de maillon fiable, Francky emblait avoir des soucis avec sa transmission ! Un petit chainsuck qui dérange quand il veut passer les vitesses :(

Après quelques tests on peu supposer que la chaine est déjà usée : quelle idée de prendre du KMC !

La fin était quelque peu boueuse mais globalement la sortie était agréable, avec un temps qui est rest clément sur toute la matinée.

 

On vous attend le 03 avril pour une sortie vers Chevreuse qui promet !


 Chevreuse !

chevreuse

En ce dimanche 03 avril nous étions bien plus nombreux que ces dernières semaines avec notamment des revenants !

Parcours très roulant proposé par Philippe ce dimanche. 3 parcours comme à l'éccoutumée mais cette semaine tout le monde a pris le 42km (il y avait un 46 et un 50)... Quelques contraintes à terminer tôt pour certains (11h à BDA)...

Du coup c'est mené tambour battant que le groupe s'est envolé vers le ferme du Manet, par la route, rien de transcendant... Puis vient le petit single super sympa, un peu freestyle, mais plutot fun, jusqu'à la zone très boueuse. A la sortie nous voyons l'autre groupe nous rejoindre, ayant pris une déviation connue de PHR, sans doute bien moins grasse !
Nous repartons sur notre rythme effreiné, l'objectif en tête... Et dans les jambes aussi !

Les montées s'enchainent, les descentes par contre sont pas très fun, trop grasses... Mais nous sommes sur notre rythme, et à 10h il reste 17km ! Onse dit que cela sera difficile de tenir le cape ! Mais tout compte fait le reste du parcours est très roulant, et à 11h (ne regardons pas les minutes ou les secondes qui précèdent ou suivent), on se retrouve au moins à deux à la douche à vélo ! Matthieu es rentré chez lui directement et Florent n'aura pu tenir, son pneu arrière à plat et les disques avec des plaquettes non rodées frottent sur la fin de parcours ! Il terminera comme il peut !

 

Quant à l'autre groupe nous pensons qu'ils sont arrivés quelques minutes derrière nous, mais attendons d'avoir leur compte rendu pour connaitre les minutes épiques qu'ils ont vécu.

 

Ballade printanière

Départ 8h30, temps magnifique, même pas froid.. après une semaine hivernale et une nuit de déluge, ce fût plus qu’une bonne surprise.

Une annonce accrocheuse (Météo clémente ...)…des arguments forts (D+ faible), le choix s’imposait pour 8 d’entre nous de suivre le programme ‘printemps forme-42’. Nous partons à 11, dont 3 courageux qui veulent en découdre sur le 46.

Au programme pour tout lemonde : Port Royal, Chevreuse, Mesnil st Denis, étang SQ

Quelques kilomètres de bitume, puis l’on attaque tranquillement la foret pour passer au sud de l’étang du Manet, le bitume cède la place au stabilisé, de plus en plus humide, et très vite l’état des chemins laisse fortement à désirer. Nous croisons notre premier binôme de promeneurs, qui nous rattrape goguenard un peu plus loin alors qu’un débat sur l’utilité de salir les vélos anime le peloton. On repart vers port royal, mais l’on a compris qu’on va en baver un peu avec la gadoue.. Port royal, les 3 toniques se séparent du peloton pour aller vivre des aventures à rendre jaloux le plus crasseux des cochons de ferme, enfin c’est ce que j’ai cru comprendre en les voyant arriver à l’apéro.

Notre première cote se fera avec quelques poussé-de-vélo à part pour Philippe qui en vint à bout courageusement. Arrivé dernier à pied je n’ai pas été en position pour juger de la performance des autres.

Nous arrivons à 10h à la madeleine, le temps de prendre quelques photos, nous sommes encore vifs, beaux et presque propres. (voir photo).

COBA

Un fois en bas de saint Remy, on remonte à contre-courant (le chemin sert de ruisseau) , pour une descente absolument fabuleuse sur le lavoir de Maincourt sur Yvette, de la boue magnifique dont Edouard profitera un peu plus que les autres remplit le lit du chemin, la descente s’apparentera plus à de la glisse qu’a du pilotage. Franky, toujours pressé, nous attend patiemment dans une position qui laisserait à penser qu’il envisage un bain de siège ou d’autre chose sur le muret du lavoir.

En fait de 'faible D+', sur 4 montées 2 étaient des vrai casse pattes, au point qu'en terminant l'ascension par l’église de Levy Saint Nom, une brutale envie de faire la pause nous a gagné, il faut dire que nous y retrouvons toute une équipe de Saint Remy avec laquelle une longue conversation s’engage. Quittant ces gens très sympathiques, nous voilà sur le retour, une petite promenade dans les champs, redonne le moral pour exécuter les derniers kilomètres néanmoins on sent que les options scabreuses ne sont plus d’actualité, la suite consistera à profiter du beau temps en attendant l’apéro..

Fred

 

 

 


 

 


Dimanche 17 avril, 8h25 un petit groupe se forme au COBA. Le temps est frais mais le soleil est présent !

 

Nous sommes proche d'un quizaine, c'est plaisant de se voir si nombreux.

 

Deux escapades sont proposées avec une variante pour le groupe qui veut partir vers Chambourcy et ses plaines grasses, voire grasses plaines ...

17 10 2016

 

C'est l'occasion de voir Patrick L sortir un vélo d'enduro, bon il manque une Tds télescopique, mais le vélo est remarquable monté comme un gros enduro  : roues Mavic CrossMax, anti-D... Mais Partick n'est pas venu se confronté au terrain accidenté, cher à ce vélo.

 

Mais 3 des 4 loucédés, accompagné d'un TDU en pleine forme, partiront vers les Vaux de Cernay pour aller rouler les traces nouvellement trouvées par Matthieu.

Un départ rythmé mais agréable en direction de Dampierre pour aller chercher les dalles que seuls Matthieu et Nico passeront sur le vélo, puis direction les Vaux en s'amusant entre montées escarpées et descentes humides mais joueuses.

Une fois dans les Vaux nous avons l'occasion de découvrir de nouvelles traces fort agréables, de beaux singles descendants, où chacun à son rythme y trouvera du plaisir. C'est aussi le moment de passer la descente de racines qui, avec le temps, passe de plus en facilement, sans forcément aller très vite.

Le reste du parcours est très accessible avec deux trois montées interminables mais qui se montent avec un peu de volonté !

https://www.facebook.com/100011178970279/videos/205679076481390/

Une magnifique descente dans un terrain meuble qui ressemble à cela : http://www.endurotribe.com/2016/04/video-a-slice-of-british-pie-le-film/ mais nous concernant c'est avec un peu moins de fun que nous nous engagerons dans cette sinueuse descente...

 

Il est 11h10 quand nous decidons de rentrer ! Il nous faudra 1h30 pour parcourir les 20km qui nous séparent du COBA, heure à laquelle nous ne verrons plus personne.

Le retour s'est fait tambour battant, notre cher TDU s'est amusé comme un fou même si c'était parfois dur !

58 km au compteur en 4h de temps, pas mal sachant que l'on a pas mal trainé dans les Vaux en testant les traces, en montant par portage deux endroits que nous avons descendu ensuite !

 

Florian s'est rendu compte de l'utilité d'une tige de selle télescopique, car après SEE il était incapable de descendre correctement avec son TransAm !

 

 

 

 


 


Michel a un nouveau vélo... et 10 ans de moins !!!
Fini le gars qui part fort, qui monte tout à fond au début, et qui, passé 10h30, n'a plus d'essence dans le réservoir.
Le nouveau, il part fort (normal), il veut prendre tous les chemins qui montent (normal), il connaît plein de chemins que nous ne connaissons pas (et il nous prouve par des anecdotes que ce n'est pas du pipeau), mais surtout, il est à donf jusqu'à Bois d'Arcy ; en face du Leclerc, il est encore à la bagarre !

Et il y a PKA, dont on ne connaît même plus l'âge, qui ne se souvenait même plus qu'il était capable de faire plus de 40km un dimanche matin, mais qui nous a tous n... au bout de 53km !!!

Alors, moi, je vous le dis, le COBA VTT en juillet, ce n'est pas des vacances ! Vous faites bien de rester chez vous. D'ailleurs Mikel n'était pas sûr de revenir dimanche prochain (il cherche s'il n'aurait pas un peu de papier peint à faire ou une lampe à poser)...

Après être parti à l'envers du sens traditionnel (par l'étang de St Quentin puis Trappes) en suivant la trace, vers Magny, Michel nous propose de nous emmener à l'impro jusqu'à Gif/Yvette...
Le pire, c'est qu'on a accepté...
Alors nous avons fait tous les coups de cul et les casse-pattes de la Jean Racine ; je monte, je descends, je remonte, je redescends,... des cailloux, des marches, des racines, des pourcentages hors de portée des nouvelles transmissions bi ou mono plateau qui nous obligent à mettre pied à terre...
Engagez-vous, rengagez-vous qu'ils disaient... Vous verrez, le VTT, c'est tranquille, on se balade dans les bois, il fait beau... Tu parles...
 
Arrivés à Gif, on décide de reprendre la trace prévu, mais il reste encore un peu plus de la moitié des km à faire. Et pas que du plat. Il y a même des escaliers !
A partir de Saclay, la moyenne horaire remonte grâce à des chemins sans grand intérêt VTTesque mais très roulants.

Une petite crevaison de Patrick L. après Buc nous enlève tout espoir d'arriver avant midi. Surtout qu'il est obligé de remettre de l'air toutes les 5 minutes (mais il connaît des raccourcis qui nous permettent de le voir plusieurs fois à l'oeuvre).

Pour une fois, j'arrive au COBAr avant que tout le monde soit reparti ; ça faisait longtemps que cela ne m'était plus arrivé !

Cet après-midi, sieste ! Ils nous crèvent ces vieux :-)