Index de l'article

Le 4 septembre 1870 Léon Gambetta déclarait la troisième république, hier, le 4 septembre 2016 tout le monde s'en foutait au départ de notre promenade hebdomadaire.

La vedette du jour Patrick et son VTTAE faisaient l'objet de commentaires élogieux sur le parking quand Francky pointât son nez , signalant à qui voulait l'entendre que l'orgie de la veille risquait d'avoir des répercussions sur ses performances.

On peut penser qu'il s'agit de performances physiques, mais en fait en commençant a se planter de trajet dès la traversée de Fontenay, il montrait que c'est dans son crane que les vrai dégâts avaient eu lieu.

 Dans la forêt de Marly, très vite nous apprenons à apprécier des petit panneaux qui nous indiquent exactement le chemin à suivre, malgré ces repères, nous ratons encore un virage, toujours pour les mêmes raisons qu'a FLF. Le balisage nous permet de rester sereins, dans les descentes, dans les cotes, tous, nous nous félicitons de cette heureuse initiative de l'office du tourisme sylvestre. Le temps passant, nous croisons quelques sportifs dont les vtt sont curieusement décorés avec des petits panneaux numérotés, tous s'obstinent à prendre notre trace mais à l'envers.. La chose se confirmera après la gare de Marly, une troupe de plus en plus dense remonte à contresens..

Nous suons un peu, mais il fait doux, le ciel bouché nous évitera l'insolation, mais comme il n'a pas vraiment plu tout est bien sec. Nous ne roulons pas très vite, c'est la reprise pour certains.

A l'endroit ou le 38 et le 43 se séparent, et après un demi-tour de plus pour cause de pilote de gps mal luné, tout le monde adopte le trajet 43 !. Nous descendons sur Chambourcy, les passages ravinés et le chemin mal pavé seront avalé à vitesse raisonnable par Ludo, les plus rapides l'attendent gentiment à l'ombre.

Le segment qui nous amènera du golf à l'A13 deviendra vite compliqué car nous y affrontons un flot dense de randonneurs à vélo et à pieds, certains évoquent une certaine randonnée bien connue qui serait prévue de longue date, dont nous gênerions le déroulement. Nous obliquons obligeamment pour escalader un casse patte infernal et rejoindre un chemin plus large.

Un petite pose chocolat permet de goûter le délicieux ‘côte d'or citron -gingembre' amené par mes soins.

Tout au long du trajet, Patrick, qui tire le meilleur parti de son VTTAE se placera aux intersections importantes pour assurer un écoulement fluide de l'équipe puis remonter la troupe comme un furieux pour recommencer plus loin.

Au moment où nous rejoignons la piste du 38, John subit une crevaison. Un petit groupe de 3 (Fred /Jean-MI, Ludo) se sépare pour prendre de l'avance pendant la réparation, ces valeureux ne seront jamais rejoints. Le trio suivra le parcours GPS fidèlement jusqu'a Villepreux, puis après, ce fut au plus simple, par l'allée royale joliment refaite, puis la cote de la gare.

Ce n'est qu'après une loOOOOOongue attente (nettoyage des vélos + pastis) que l'on vit arriver au compte-goutte le reste de la troupe. Je sais que ces derniers tiennent à conter leurs exploits, et que mille choses merveilleuses leur sont arrivées sur les 5 derniers kilomètres, je tiens néanmoins à prévenir le lecteur de ne pas trop y accorder foi...

Du côté des loucedés !

La Verte Ballancourtoise

Au programme dans le Gatinais, un 60km associé à 1200m de D+ !

Entre singles, dévers, montées infernales, et descentes tout aussi épiques, le tout avec du sable de la roche et quelques em... bûches, il faudra 4h00 pour ralier les 50km (et oui on en a perdu 10 entre le départ et l'arrivée...) mais tout de même ! Bon ce ne fût pas si simple, avec les 5 premiers km parcourus en 45', nous craignions alors de rentrere tout juste avant la nuit, mais la nuée de riders et véttistes du dimanche, que nous sommes aussi, mais qui était devant nous, s'est au gré des km éparpillée, soit en prenant d'autres traces, soit pour des raisons techniques ou physiques...

Bref une belle matinée comme on les aime avec un peu de tout et surtout du très varié et du très difficile !!!

50km et 1100m de D+ ce sra au final notre dernier mot, mais quel mot, sans maux, à part aux jambes, ce n'est tout de même que la reprise pour nous même si c'est la fin de de saison pour le VTT dans le monde entier !!!

01p

02p

03p

04p

05p

06p

07p